Google Shopping

Officiellement, Google a lancé Google Shopping sous le nom de Froogle. Un jeu de mots utilisant le terme « frugal », qui signifie être prudent ou économe. En 2007, le nom a été changé en Google Product Search, car Google avait des doutes sur le fait que le grand public apprécierait le jeu de mots. Finalement, le nom a été changé en Google Shopping en 2012.

    DES CONSEILS SUR MESURE

    Chaque défi exige une stratégie unique. Nous aimerions connaître la vôtre !

    Notre stratégie

    Chez Seeders, nous nous concentrons sur les trois principaux piliers que Google utilise pour placer vos produits dans les résultats de recherche Google Shopping : le flux de produits, le site Web et les enchères Google Ads. Auparavant, les enchères semblaient constituer le facteur le plus important, mais depuis mi-2020, de nouveaux facteurs d’évaluation ont été ajoutés. Ceux-ci permettent aux produits de se classer naturellement dans Google Shopping. Nous y reviendrons plus tard.

    icon-our-strategy

    Flux de produits

    Tout d’abord, il est important que votre flux de produits soit en ordre. Nous commençons donc par évaluer votre flux de produits. Nous analysons principalement la structure, et ajustons le flux si nécessaire. Le plus intéressant est que nous pouvons travailler efficacement avec un système de gestion des flux. Nous sommes heureux de nous associer à des partenaires tels que Channable ou ESS à cet égard. Ces plateformes offrent des outils utiles, qui nous permettent d’ajuster rapidement votre flux de produits. De plus, elles offrent des moyens d’afficher vos produits sur d’autres plateformes, comme Amazon, Bol.com, Marktplaats, Beslist.nl, et bien d’autres encore.

    Nous enrichirons également votre flux de produits autant que possible avec des données supplémentaires. Pensez, par exemple, aux avis sur les produits sur votre site web ou à l’amélioration de la visibilité de ces derniers lorsqu’un produit est en solde.

    Site web

    Une bonne expérience utilisateur sur un site Web est essentielle. Google examine des éléments généraux, qui sont également importants pour vos performances organiques. En outre, il est essentiel de maintenir vos stocks pleins. Dans de nombreuses boutiques en ligne, les choses se passent mal malgré le réapprovisionnement constant des stocks. En principe, les produits qui ne sont pas en stock sont exclus du flux de produits, mais si les données du flux de produits ne sont pas actualisées assez souvent, il est possible que des personnes cliquent sur une annonce et la quittent immédiatement parce que le produit n’est pas en stock. Cela augmente le taux de rebond, et a donc un impact négatif sur les performances de vos annonces.

    Enchères

    Le fait que Google Shopping dans Google Ads n’utilise pas de mots clés ne signifie pas pour autant qu’il est facile à gérer. Il apparaît même que l’exclusion des mots-clés est encore plus importante pour Google Shopping que pour les annonces textuelles ordinaires. En effet, votre annonce pour des chaussures Nike est également déclenchée lorsqu’un internaute recherche « Dernières versions des chaussures Nike Air Max ». Les termes « Nike Air Max » apparaîtront dans votre flux de produits sous la marque, la catégorie et la description.

    En revanche, il n’est pas judicieux de payer le coût par clic le plus élevé pour un tel terme de recherche, car il y a peu de chances que quelqu’un passe immédiatement commande. Vu le taux de comparaison sur ces produits, les internautes cherchent souvent des renseignements avant de passer à l’acte d’achat. Ainsi, il est important d’exclure des mots clés d’orientation dans une campagne dont l’objectif est l’achat. De cette façon, la campagne sera déclenchée lorsque les internautes effectueront une recherche de requête avec intention d’achat, comme « acheter nike air max 96 bleu » par exemple. L’exclusion de termes de recherche doit être faite quotidiennement. Il est possible de la réaliser avec des scripts personnalisés ou, lorsque cela est nécessaire, en collaboration avec l’un de nos partenaires en étude de données.

    Finalement, notre stratégie est d’ajuster le CPC à la phase d’achat dans laquelle le consommateur se trouve. Nous obtenons alors 2 à 4 campagnes avec les mêmes produits, qui seront déclenchées selon l’entonnoir d’achat (orientation, intérêt, considération, conversion). De cette façon, vous ne payez jamais trop cher pour vos annonces.

    C.S.S

    Enfin, dans le cadre de Google Shopping, nous travaillons souvent avec Bigshopper, partenaire du service de comparaison des prix (CSS). Pour Google Shopping, il existe plusieurs sites de comparaison comme Google. En tant que boutique en ligne, vous pouvez donc choisir de faire passer vos annonces d’achat directement par le comparateur de Google ou par l’un des autres fournisseurs du domaine des sites de comparaison.

    Cependant, travailler avec un tel partenaire du CSS est devenu encore plus important depuis septembre 2018. Depuis 2017, Google a reçu une série d’amendes pour abus de pouvoir. Auparavant, Google rendait les annonces de shopping uniquement accessibles aux boutiques en ligne, privant ainsi les sites de comparaison de la possibilité de se livrer à une concurrence loyale. Google a pris des mesures dans ce sens en décuplant son propre service d’achat de Google et en l’établissant comme une société distincte. De cette façon, le site de comparaison Google peut concurrencer d’autres sites de comparaison dans Google Shopping. Afin d’accommoder encore davantage ces partenaires dits « CSS », et probablement aussi pour montrer leur bonne volonté aux organismes gouvernementaux qui leur ont infligé des amendes, les partenaires CSS ont reçu toutes sortes d’avantages, tels qu’une réduction de 20% sur le CPC. Si certains de ces avantages ont maintenant été revus à la baisse, vous bénéficierez toujours d’une réduction de 20 % sur vos coûts par clics avec un partenaire CSS. Bigshopper est l’un des premiers sites de comparaison et est actif depuis 2007 dans presque tous les pays d’Europe.

    Vous souhaitez parler à l’un de nos experts Google Shopping ?

    Consultez-nous

    experts-sea-seeders

    Qu’est-ce que Google Shopping ?

    Le jeu de mots initial est justifié, puisque Google Shopping offre aux consommateurs la possibilité de comparer un même produit entre différents fournisseurs. Ainsi, les consommateurs n’ont plus à chercher longuement le meilleur rapport qualité/prix pour le produit qu’ils souhaitent acheter. Avec Google Shopping, l’arsenal de Google Ads s’est étendu aux campagnes de texte et d’affichage, et maintenant aux campagnes d’achat. Ces campagnes ne fonctionnent pas sur la base de mots-clés, mais sur la base d’un flux de produits. Un flux de produits est un fichier qui contient des informations sur chaque produit de votre site Web. Sur la base de ces informations, Google Merchant Center (GMC) crée une annonce pour chacun de vos produits.

    Au lieu de considérer le terme de recherche défini dans Google Ads pour vos annonces textuelles, Google examine dans quelle mesure le terme de recherche utilisé correspond aux informations contenues dans votre flux de produits. Il est donc conseillé de faire correspondre autant que possible ces informations avec le comportement de recherche. Pensez à des titres et à des descriptions appropriés, mais aussi à des « identifiants de produit » tels qu’un code EAN ou GTIN.

    Cet « identifiant de produit » est plus important que vous ne le pensez. Dans les faits, un tel identifiant est lié à un produit individuel. Lorsque vous le fournissez, vous permettez à Google de comparer très facilement les produits que vous proposez à ceux de vos concurrents. Plus Google est capable de reconnaître et de comparer vos produits, plus vos produits ont de chances d’être affichés.

    google-shopping

    Les informations sur les flux de produits sont de plus en plus importantes

    Il sera de plus en plus important de veiller à ce que votre flux de produits contienne toutes les informations importantes. Le 27 avril 2020, référencer des produits sur Google Shopping est devenu gratuit pour les entreprises américaines. Cette gratuité s’est peu à peu étendue et déployée à l’échelle mondiale.

    La gratuité de Google Shopping était dans les plans du géant d’Internet depuis un moment, et la pandémie mondiale n’a fait qu’accélérer la procédure. En effet, Google a souhaité soutenir toutes les entreprises pendant cette période difficile, tout en assurant une utilisation de ses services. Par ailleurs, les entreprises peuvent continuer à payer pour être placées en tête de liste des résultats de recherche ; les résultats organiques apparaissant ainsi sous ces publicités.

    Vous voulez parler à l’un de nos experts de Google Shopping ?

    Prenez rendez-vous ici

    experts-sea-seeders