Comment renforcer l’autorité d’un site grâce au référencement international [guide]

Qu’est-ce que le référencement international ?

Le référencement international désigne une stratégie visant à optimiser votre site web pour les moteurs de recherche. Le but : générer du trafic organique pour plusieurs pays et renforcer l’impact mondial de votre marque en indiquant aux moteurs de recherche les pays et les langues que vous souhaitez cibler. En fait, en vous concentrant sur un référencement international, vous débloquerez tout le potentiel de croissance de votre entreprise. Par ailleurs, en analysant vos concurrents internationaux, vous pouvez découvrir les marchés qui ont le plus de potentiel pour votre activité.

Le référencement international vous offre des possibilités infinies en termes d’augmentation de conversion et de notoriété de la marque. Ce guide vous propose une feuille de route pour le référencement international, avec tout ce que vous devez savoir pour vous lancer dans cette activité. Nous vous expliquerons comment élaborer une stratégie solide, mais aussi les pratiques à éviter. En outre, nous vous expliquerons comment votre site Web peut atteindre son plein potentiel. Vous êtes déjà enthousiaste ? Alors, c’est parti !

Les avantages du référencement à l’international

Imaginez un instant à quel point votre marque pourrait s’épanouir si votre prochaine étape consistait à devenir une entreprise internationale. Avec la mise en œuvre des techniques de référencement international, votre activité se transformera en une entreprise à la croissance explosive.

L’expansion internationale offre une belle opportunité de s’implanter sur de nouveaux marchés non saturés, pleins de potentiel inexploité. En revanche, en raison du nombre croissant de concurrents, il devient de plus en plus difficile de se positionner sur certains marchés. Il est donc à noter que, si votre entreprise n’a pas la volonté d’innover pour accompagner ce mouvement international, vous prendrez inévitablement du retard par rapport à la concurrence.

En diversifiant votre portefeuille et en vous concentrant sur différents marchés, vous serez en mesure de répartir le risque des fluctuations du marché local. Cela influencera le flux de trésorerie et l’état financier général de votre entreprise. Le référencement international présente de grands avantages, mais il faut garder à l’esprit que chaque pays a un public unique et nécessite donc une stratégie différente. Celle-ci demande du temps, des efforts, de la concentration et une équipe d’experts dédiée. La première analyse à mener concerne le potentiel de votre entreprise à devenir internationale. Voyons comment procéder.

Explorez le potentiel de croissance de votre entreprise à l’international

Votre produit ou service a-t-il le potentiel pour se développer à l’échelle mondiale ? Commencez par faire des recherches !

  • Observez vos concurrents internationaux, prenez connaissance des mots clés qu’ils utilisent et comment votre entreprise pourrait les devancer.
  • Testez soigneusement votre produit/service, pour savoir s’il est prêt pour le marché mondial ou à pénétrer un nouveau marché cible.
  • Vous devez vérifier l’état de vos positionnements sur les moteurs de recherche et savoir comment optimiser votre stratégie nationale de référencement, tout en travaillant sur des stratégies européennes ou internationales, pour conserver les positions que vous avez déjà obtenues.
  • Vérifiez le trafic total et organique de votre site en provenance d’autres pays.
  • Il faut également analyser votre visibilité dans les recherches organiques internationales, afin d’avoir une idée de la façon dont votre entreprise se porte actuellement (sans même que vous ne vous concentriez encore sur l’optimisation).

Lorsque vous pénétrez un nouveau marché, n’oubliez pas que votre contenu et votre site Web doivent être mis à jour dans d’autres langues. Cela doit être fait par des rédacteurs natifs, dans le but de renvoyer une image positive aux internautes, mais aussi aux algorithmes des moteurs de recherche. À noter qu’il est essentiel de tenir compte des aspects culturels et de faire des recherches approfondies sur votre public cible pour leur proposer du contenu pertinent.

N’oubliez pas que la recherche et le travail sur le bon marché cible pour votre produit ou service prennent du temps et nécessitent une équipe d’experts pour vous aider. Dans un souci de qualité et de gain de temps, travailler avec une agence internationale vous permet de collaborer avec des spécialistes faisant autorité dans le monde entier et de bénéficier d’un service international complet.

Analyse du marché et de la concurrence

Identifier le meilleur pays cible

L’optimisation des moteurs de recherche à l’échelle internationale consiste à déterminer quel nouveau pays est susceptible de correspondre parfaitement à votre produit/service. Lorsque vous avez dressé une liste des marchés cibles possibles, l’étape suivante consiste à obtenir des informations plus détaillées sur ces marchés.

Au cours de votre recherche, que vous travailliez sur un marché B2B, B2C ou encore B2B2C, vous devez vous poser plusieurs questions et notamment vous demander si votre produit ou service est adapté au public du pays visé. Voici d’autres facteurs importants à inclure dans votre recherche :

  • Examinez votre trafic organique : depuis quels pays les visiteurs consultent-ils votre site web ?
  • Vérifiez les tendances dans un pays donné.
  • Effectuez une recherche de mots-clés localisés.
  • Menez une analyse de la concurrence.

Analyse de la concurrence

Pour établir une stratégie de référencement performante, il sera essentiel d’étudier les activités digitales de vos concurrents. Dans les faits, vous devrez identifier qui ils sont et ce qu’ils font. Pour vous aider, il est possible de vous poser les questions suivantes :

  • Découvrez qui sont vos concurrents internationaux et sur quels pays cibles ils se concentrent.
  • Effectuez une analyse SWOT (Strengths – Weaknesses – Opportunities – Threats) de votre marché.
  • Quelle est leur stratégie de référencement ?
  • Comment se positionnent-ils en tant que marque ?
  • Analysez leurs backlinks.
  • Réfléchissez à leur stratégie de contenu.
  • Vérifiez la structure de leur site Web.
  • Analysez les témoignages/avis de leurs clients.
  • Quels mots-clés utilisent-ils pour leur publicité (Google Ads, Google Shopping, social media, …) ?
  • Jetez un coup d’œil à leurs prix si possible.
  • Comment pouvez-vous optimiser leurs stratégies ?
  • Pouvez-vous offrir aux clients une meilleure expérience avec votre site Web/service ou produit ?
  • Se concentrent-ils sur l’optimisation des moteurs de recherche ?
  • Quels sont les pays/zones qui sont délaissés ?

Trouvez les points forts de votre entreprise dans les points faibles de vos concurrents. L’analyse des concurrents est également un bon moyen d’utiliser leurs recherches pour définir votre stratégie commerciale internationale. Lorsque vous avez effectué une bonne recherche, vous pouvez également découvrir ce qu’ils doivent améliorer et donc là où vous pouvez les dépasser.

Votre audience internationale

Pour créer la meilleure expérience possible pour vos clients sur un nouveau marché, vous devez comprendre cette clientèle internationale. Vous devez donc chercher à en savoir plus sur leurs caractéristiques, leurs besoins, leur façon de penser, leur comportement et leur culture.

Afin d’avoir davantage d’informations sur votre nouvelle audience, vous pouvez faire des recherches en ligne ; mais il est encore plus efficace de travailler avec des personnes qui vivent ou ont grandi dans ce pays cible. Elles peuvent, en effet, vous donner des informations beaucoup plus détaillées sur votre public et savent généralement ce qui fonctionne, et ce que vous devez éviter. Pour cela, il est possible de faire appel à une équipe de spécialistes locaux, qui seront les mieux placés pour vous guider.

Ces recherchent peuvent également conduire à la création d’un excellent réseau, de nouveaux partenaires, de coentreprises, voire au développement de nouveaux produits et services spécialisés pour votre nouveau marché cible. Par conséquent, vous augmentez vos chances de réussir à l’international.

Les étapes suivantes permettent d’analyser votre nouveau public cible :

  • Identifiez votre public et segmentez-le en différents groupes d’intérêts, de besoins, de comportements, d’informations démographiques, psychographiques, technographiques et géographiques.
  • Votre produit/service répond-il aux besoins de votre public international ? Utilisez ces données pour en savoir plus sur les intérêts et les besoins de votre public.
  • Découvrez leurs points sensibles et freins à l’achat.
  • Recherchez les avis des clients pour savoir quelles sont leurs attentes.
  • Quelles sont leurs différences culturelles et comment vous y adapter ?
  • Quelles sont les tendances dans le pays que vous ciblez ?

Une fois que vous en aurez appris davantage sur votre marché cible, vos concurrents et votre public, vous serez certain d’avoir sélectionné un pays qui correspond à votre activité. L’étape suivante : optimiser la structure de votre site Web pour les usages internationaux.

Structurer son site internet

Dès lors que vous avez trouvé le bon pays pour votre entreprise et que vous l’avez ajouté à vos cibles, vous semblez prêts à vous lancer à l’international. Reste un point essentiel à étudier : votre référencement naturel, aussi appelé SEO. Lorsque vous travaillez avec différentes langues et différents pays, la première étape consiste à prendre une décision concernant la structure de votre site international. Comment allez-vous fournir aux personnes de différents pays du contenu dans leur langue maternelle ? Pour élaborer une bonne structure de site Web et une stratégie de contenu efficace, vous devez prendre certaines décisions. Toutes ces décisions auront un impact sur vos performances en matière de référencement. Analysons les différentes possibilités, leurs avantages et leurs inconvénients.

Choisir la bonne structure pour vos URLs

La première étape consiste à choisir une structure URL adaptée à l’international et reflétant le contenu de la page web. Il apparaît, dans les faits, que chaque structure URL présente des avantages et des inconvénients. Choisissez la structure qui présente les meilleurs avantages pour votre objectif commercial.

ccTLD

Le ccTLD (country code Top-Level Domain) est utilisé pour indiquer aux moteurs de recherche ainsi qu’aux internautes où se trouve géographiquement un site web (ou une entreprise). Cette indication géographique est donnée à travers des extensions de domaine spécifiques aux pays. Par exemple :

  • seeders .nl (Pays-Bas) ;
  • seeders.de (Allemagne) ;
  • seeders.be (Belgique).

Cette structure de domaine confère à votre site un avantage important en matière d’indexation dans les résultats de recherche locaux (ciblage géographique). L’utilisation des ccTLD est également un excellent moyen pour gagner la confiance des clients et de les inciter à acheter un produit ou un service sur votre site. Par ailleurs, le ccTLD vous donne davantage de crédibilité aux yeux des moteurs de recherche.

En revanche, les ccTLD ne sont pas très utiles pour l’autorité. En effet, chaque fois que vous créez un nouveau site web local, vous devez construire l’autorité pour ce domaine à partir de zéro. Ainsi, si vous vous implémentez à l’étranger, vous aurez besoin d’un contenu différent pour vos utilisateurs locaux.

gTLD

Le gTLD (general top-level domain) est une extension internet qui n’est pas liée à un pays ou à un lieu. Il apparaît que les gTLDs peuvent être utilisés pour différentes raisons. Le gTLD .com est, par exemple, souvent utilisé pour des raisons commerciales. L’usage du .com est utile si vous voulez développer ou étendre votre activité. En revanche, cette structure a beaucoup de concurrence. De ce fait, il n’est pas toujours possible d’obtenir le nom de domaine que vous souhaitiez.

Un des grands avantages du gTLD est qu’il y a plusieurs domaines avec des objectifs différents. Par exemple, le gTLD .net est utilisé pour les réseaux. Cela donne également plus de clarté au sujet du secteur d’activité de votre entreprise.

Voici quelques exemples de gTLDs :

  • seeders.agency
  • seeders.org
  • seeders.com
  • seeders.net

Sous-répertoires avec gTLD

Un sous-répertoire est une extension de langue locale qui est placée après le domaine racine. En d’autres termes, un sous-répertoire est un ensemble de dossiers sur un serveur. Il vous donne la possibilité de créer des versions traduites de votre domaine racine. L’avantage est que ces “dossiers” locaux seront classés comme contenu local, tout en bénéficiant de l’autorité de votre domaine racine.

Ci-dessous deux exemples de sous-répertoires avec gTLDs :

  • seeders.com/de ;
  • seeders.com/fr.

Sous-domaines avec gTLD

Les sous-domaines sont assez courants de nos jours. Ils sont généralement utilisés pour des activités comme les sites web de carrière (par exemple, careers.seeders.com), mais ils peuvent également être utilisés pour les versions locales d’un site web international.

Cette approche est similaire à la stratégie des sous-répertoires, mais au lieu d’être un dossier sur le domaine racine, un sous-domaine est un site Web distinct. Cela vous donne une certaine liberté dans la construction de votre site web. Il peut, par exemple, être très différent de votre site principal. Le revers de la médaille est que vous ne profitez pas autant de l’autorité du domaine racine (et vice versa) qu’avec les sous-répertoires.

Exemples :

  • de.seeders.agency ;
  • fr.seeders.agency.

Balises Hreflang

Les balises Hreflang aident Google (et les autres moteurs de recherche) à différencier les différentes versions locales de votre contenu. Elles peuvent indiquer des langues complètement différentes, comme l’espagnol et le néerlandais par exemple. Par ailleurs, ces balises sont aussi capables d’indiquer de plus petites variations, comme divers dialectes locaux dans une certaine zone linguistique, tels que l’anglais américain et l’anglais britannique.

Ce type de balise a un autre objectif : permettre à Google de s’assurer que vos textes ne sont pas considérés comme du duplicate content en raison de leur similitude. Une balise hreflang peut ressembler à ce qui suit :

Le domaine monolingue

Le domaine monolingue, par exemple seeders.com, est une bonne option si vous souhaitez concentrer vos efforts de référencement sur un seul site web. Par ailleurs, il est beaucoup plus facile pour votre équipe de travailler sur un domaine monolingue. Ainsi, un domaine unilingue peut permettre d’économiser du temps et de l’argent à court terme. En revanche, cette structure a moins de chances de bénéficier des avantages de l’autorité et du géociblage.

L’avantage d’un domaine monolingue est que vous pouvez utiliser toutes vos ressources disponibles et les consacrer à la production de contenu pour un seul site Web dans une seule langue. En ayant la possibilité de concentrer tous vos efforts sur un seul site Web, votre autorité sera considérablement renforcée, contrairement à ce qui se passe lorsque vos efforts sont fragmentés sur plusieurs sites. En revanche, si vous avez beaucoup de contenu, ou si vous voulez vous adapter à votre public cible, l’utilisation d’un domaine en une seule langue peut avoir des limites.

Optimisation du contenu

Lorsque vous avez choisi la structure de votre site Web, vous êtes prêt à en optimiser le contenu pour chaque langue. Avant de rédiger les pages de votre site, il vous faudra effectuer une recherche de mots-clés. Il apparaît qu’il est essentiel de traiter les mots clés pays par pays, car leur viabilité varie énormément d’une zone géographique à une autre. Par ailleurs, les mots clés doivent être trouvés dans la langue du pays ciblé : traduire des mots-clés d’un autre pays ne fonctionne pas, vous devez préciser votre recherche pour obtenir des résultats pertinents et efficaces.

Il se peut que vous souhaitiez rédiger un nouveau contenu, ou bien améliorer un contenu déjà existant en fonction des tendances culturelles du pays ciblé. Pour rédiger un contenu optimisé pour le SEO, professionnel et adapté à votre pays cible, nous vous conseillons vivement de travailler avec des rédacteurs locaux. Si vous voulez être sûr de travailler avec un réseau fiable de spécialistes, contactez une agence internationale.

Outils essentiels pour le référencement international

Pour mettre en œuvre votre stratégie internationale, vous aurez besoin de plusieurs outils performants. Certains outils de référencement de haute qualité vous aideront à suivre les classements, à rechercher des mots-clés, et à obtenir bien d’autres métriques utiles. Voici quelques informations au sujet de certains de nos outils préférés.

Moz

Moz figure parmi les outils SEO que nous qualifions d’essentiels, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cet outil peut être utilisé pour les audits de sites, le suivi du classement, la recherche de backlinks ou encore l’analyse de la concurrence. Moz est idéal si vous souhaitez utiliser des outils dont la prise en main est simplifiée.

Ahrefs

Ahrefs est un outil puissant à utiliser pour les grandes entreprises. Cette solution possède des fonctionnalités intéressantes, comme le suivi de la croissance de vos backlinks au fil du temps, l’analyse de votre historique SERP et l’obtention d’alertes par mot-clé. Il s’agit d’un outil bien conçu, que les experts en référencement aiment utiliser pour travailler efficacement. Nous utilisons Ahrefs pour l’analyse de la concurrence, la recherche de mots clés, les backlinks, …

Screaming Frog

Screaming Frog est un outil que nous utilisons pour l’aspect technique du SEO. Il s’agit d’un crawler de site qui peut notamment être utilisé pour trouver des liens brisés et vérifier les redirections. Cet outil offre de nombreuses possibilités pour améliorer votre référencement naturel via des optimisations techniques. À noter que, pour les débutants, il peut être difficile de comprendre l’outil. Pour les professionnels du référencement, en revanche, Screaming Frog est un excellent outil pour identifier les problèmes techniques pouvant altérer le référencement naturel d’un site web.

SE Ranking

Nous utilisons cet outil pour le suivi du classement, la surveillance des backlinks et la veille. Une caractéristique intéressante de SE Ranking est ses notifications. En effet, cet outil permet de suivre les changements des pages les plus importantes des sites web de vos concurrents. Par la suite, il est possible d’utiliser ces informations pour améliorer le référencement de votre propre site web. Chez Seeders, nous utilisons SE Ranking pour le suivi du classement de tous les domaines et mots-clés sur lesquels nous travaillons.

Les erreurs à éviter

Pour vous assurer que vous êtes prêt à faire évoluer votre entreprise et à devenir une marque internationale, nous avons dressé une liste d’erreurs courantes à éviter :

  • Traduire les mots clés d’une langue à une autre plutôt qu’effectuer une recherche de mots clés par pays.
  • Oublier ou utiliser les mauvaises balises hreflang.
  • Utiliser les mauvaises redirections lorsque vous migrez votre site vers un nouveau domaine.
  • Cibler un autre pays avec le mauvais domaine.
  • Utiliser Google Translate. Cet outil de traduction peut certes être pratique ponctuellement, mais il ne vous garantit pas une orthographe correcte ou la bonne structure grammaticale. Il ne prend pas non plus en compte les différences culturelles existantes entre plusieurs langues. En d’autres termes, si vous utilisez cet outil, vous êtes presque assuré d’obtenir un texte de mauvaise qualité.
  • Ne pas faire vérifier votre contenu par des natifs avant leur mise en ligne.

Référencement international : la checklist

Enfin, vous trouverez ci-dessous une checklist pour vous aider à vous lancer dans le référencement international :

  1. Rechercher de nouveaux marchés cibles potentiels.
  2. Analyser la concurrence internationale et les leaders locaux du secteur.
  3. Créer un réseau de rédacteurs natifs dans votre pays cible, ou travailler avec une agence internationale.
  4. Constituer une équipe pour travailler sur une stratégie efficace.
  5. Déterminer le bon nom de domaine pour votre site web, vis-à-vis de votre stratégie de marque et de votre stratégie digitale.
  6. Choisir la bonne structure pour les URLs de votre site web.
  7. Sélectionner avec soin les outils de référencement qui seront utilisés.
  8. Effectuer une recherche de mots-clés locaux.
  9. Travailler votre contenu avec des rédacteurs natifs professionnels.
  10. Appliquer votre stratégie internationale de référencement et de netlinking pour commencer votre voyage à l’international !